Maquina Muerte

Le Point sur la ligne #10, Tribulations lexico-verticales

1-maquinaDurant la Première Guerre mondiale, les poilus avaient trouvé toutes sortes de locutions pour désigner les projectiles ennemis, selon leur taille, leur forme et le bruit qu’ils produisaient : seaux à charbon, tortues, métros, marmites, mirabelles, bébés, enclumes, pigeons, bouillons-cube… La fonction de cet argot des tranchées était probablement d’atténuer la dimension destructrice de cette “foire à la ferraille” et la peur qu’elle générait.

Lire la suite

Publicités