Faut-il passer l’escalade aux rayons X ?

Le Point sur la ligne #18, Tribulations lexico-verticales

escalade rayons xLes rayons X ont été découverts en 1895 par le physicien allemand Wilhelm Röntgen, ce qui lui valut le premier prix Nobel de physique de l’Histoire. Comme il ne trouvait pas de dénomination adéquate à sa découverte, Röntgen la baptisa tout naturellement “rayons x”, du nom classiquement donné aux inconnues mathématiques. Quel rapport avec l’escalade, me direz-vous ?

Eh bien, justement… C’est tout l’objet de cette rubrique : passer les noms de voies aux rayons X, radiographier les raisons qui ont poussé un ouvreur à baptiser sa dernière création alpha plutôt que gamma, analyser les résonances que ces noms ont dans notre pratique, observer les fractures… Chercher, grâce à l’onomastique ou la lexicologie, à faire le point.

La semaine dernière, le niçois Cédric Lo Piccolo a enchaîné un projet qui lui tenait à cœur depuis longtemps, PuntX. Un point, un X : difficile de trouver nom de voie plus susceptible de figurer dans Le Point sur la ligne ! Ce 9a équipé en 2006 à Déversé était décidément le candidat parfait à une analyse clinique, mêlant éclairage étymologique et interprétations plus ou moins opaques…

puntX1Dans PuntX figure le mot catalan punt, issu du verbe latin pungere signifiant piquer. C’est l’équivalent français de notre mot “point”. Dérivent de la même racine quantité de vocables aux significations diverses, qui vont du poinçon au strapontin, en passant par le pourpoint, la ponctuation ou le contre-point, avec toujours l’idée sous-jacente d’un découpage spatial déterminé avec précision.

Quant au X qui accompagne notre punt catalan, il suscite de prime abord aussi bien désappointement que point(s) d’interrogation. “Un beau livre, c’est celui qui sème à foison les points d’interrogation”, écrivait Jean Cocteau dans Le rappel à l’ordre. Une belle voie aussi, serait-on tenté de dire à sa suite, tant par la complexité de ses séquences que par le mystère qui entoure son nom.

Pour en revenir à PuntX, a-t-on affaire un dossier classé X, un projet gardé secret ? S’agit-il d’une simple croix, bien connue du milieu de l’escalade ? Celle qu’il faut faire et puis point barre ! Ou bien est-il question d’une curieuse inconnue mathématique mais alors, quel est donc ce point mystérieux si difficile à clipper ?

puntx2Hypothèse plus audacieuse, le X ferait-il ici référence à l’École Polytechnique, qui doit son diminutif à la présence de deux canons croisés sur son insigne ? Ou selon les sources, à la prééminence des mathématiques dans son cursus et donc à la récurrence de ses inconnues ? PuntX est assurément aussi ardu à intégrer que la prestigieuse Grande École mais l’aXiome semble oiseuX. So what ?

Après enquête, il s’avère que PuntX a une origine plus prosaïque. Le nom a été trouvé lors d’un séjour à la grotte de Santa Linya, en Catalogne. Cédric Lo Piccolo et ses copains niçois dormaient à l’hôtel Formule1 de Lérida et juste en face, il y avait une boite de striptease à l’enseigne luminescente plutôt évocatrice… le PuntX, un point chaud. Cedric venait d’équiper la voie et le nom sembla à tous évident, d’autant que ça rimait avec d’autres voies de Déversé se finissant en X.

Constat sans appel, les inconnues qui inspirèrent à Cédric Lo Piccolo cette ligne renversante n’avaient donc rien de mathématiques… Voilà qui nous éloigne, j’en ai bien peur, de l’onomastique, de la lexicologie ou de l’étymologie ! Ces inconnues étaient certes piquantes, sans aucun doute “canons”, mais autant mettre tout de suite les points sur les i, leurs points n’avaient pas grand chose à voir avec ceux qu’on mousquetonne…

puntx3Et quitte à leur attribuer une lettre, le G aurait tout aussi bien pu convenir. Mais puisque me voici parvenue à ce point de non-retour, quelques explications s’imposent. L’attribution de la lettre X aux films pornographiques vient de l’expression américaine x-rated. Elle renvoie aux grosses croix rouges qui longtemps biffèrent les affiches de ces productions, dans le but manifeste de cacher tant bien que mal quelques points sensibles.

Nulle séquence interdite aux mineurs, dans PuntX ! Par contre, quelques beaux morceaux de résistance que Cédric Lo Piccolo a mis un point d’honneur à enchaîner, près de huit ans après l’ouverture de la voie. Il s’agit là de son 5e 9a. Point d’orgue d’une carrière de falaisiste déjà bien remplie à 32ans et sans nul doute, point de départ vers de nouvelles aventures, vers de nouvelles croix !

Merci à Phil Maurel pour les anecdotes et les photos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s