Fish eye et Prinzip Hoffnung : le mariage de la carpe et du lapin ?

Le Point sur la ligne #5, Tribulations lexico-verticales

Souvenez-vous : 69, année érotique Cette année-là, Serge Gainsbourg et Jane Birkin interprètent une ode à l’amour en mer qui préfigure celle de Philippe Lavil (la ringardise en moins). La même année, Boby Lapointe se laisse aller à une mélodie d’inspiration tout aussi océanique. Mais si Gainsbourg et son Gainsborough prennent le ferry boat, Lapointe plonge directement dans la mer, pour rejoindre La Maman des poissons.

Je vous vois rouler des yeux de merlans frits. Pourquoi nageons-nous ainsi en eaux troubles ? Y aurait-il anguille sous roche dans ces tribulations lexico-verticales ? Inutile de noyer le poisson plus longtemps, figurez-vous – un comble pour une fille d’ophtalmo… – qu’un strabisme divergent m’a fait zieuter cette semaine vers deux voies de styles diamétralement opposés : Prinzip Hoffnung (Principe Espérance) et Fish eye (Œil de poisson).

La première, Prinzip Hoffnung, est un 8b/b+ en fissure et dalle, ouvert à Bürs par Beat Kammerlander en 1997, puis déséquipé et ré-enchaîné en trad’ par le même requin, alors âgé de 50 ans. Jacopo Larcher vient de le répéter en plaçant l’intégralité des protections à la montée, à l’aise comme un poisson dans l’eau. La seconde, Fish eye, est un 8c ouvert par Chris Sharma en 2009 sur le spot espagnol d’Oliana, une méga classique de continuité que Ramon Julian Puigblanque s’est offert à vue, frais comme un gardon.

Ce Fish eye n’aurait pas déplu à Boby Lapointe, lui qui chantait : “La Maman des poissons elle a l’œil tout rond / On ne la voit jamais froncer les sourcils / Ses petits l’aiment bien, elle est bien gentille / Et moi je l’aime bien avec du citron”. Ce que ne dit pas la chanson, c’est si Ramon Julian Puigblanque aime le citron avec ses 8c, quand il écume Oliana. En tout cas, le week-end dernier, il a avalé tout rond son Fish eye, comme ça, à vue, et ce n’était même pas l’objectif de sa séance…

Sans doute n’en espérait-il pas tant mais il n’a pas tourné de l’œil dans le crux final. Pas question de jouer les poissons-volants ! Pour un peu, j’en resterais sans voix, muette comme une carpe, la larme à l’œil… Certes, Fish eye a déjà connu une réalisation à vue, par Klemen Becan, en 2012. Et elle a déjà plus de 45 répétitions au compteur, ce qui en fait le 8c le plus répété au monde (sans compter les réalisations non enregistrées sur la base de données 8a.nu). Mais quand même…

À l’opposé, Prinzip Hoffnung n’a été fait que 3 fois en 17 ans. C’est dire la performance que vient d’accomplir Jacopo Larcher, tel un desperado en terres autrichiennes. Prinzip Hoffnung : le nom, Le Principe Espérance, vient d’un ouvrage du philosophe Ernst Bloch qui s’interroge sur l’utopie et les raisons d’espérer. Aujourd’hui Prinzip Hoffnung ne se parcourt plus qu’en trad’, sur coinceurs, avec un degré d’engagement non négligeable (E9-E10). Bref, mieux vaut ne pas avoir froid aux yeux et y croire vraiment !

jacopo-larche-prinzip-hoffnungRapprocher Fish eye et Prinzip Hoffnung, c’est un peu célébrer le mariage de la carpe et du lapin, l’alliance de deux choses incompatibles et opposées ! Une carpe bien populaire et un lapin qui ne sourit qu’aux audacieux. Une carpe qui fait un tabac – ou plutôt, comme disent les américains, qui makes a splash ; et un lapin caressant de folles espérances, mu par une praxis transformatrice du monde. Même avec les yeux bien en face des trous, difficile d’englober ces deux voies dans une même logique et perspective.

À moins d’être équipé d’un grand angle, voire d’un fish eye justement… Cet objectif photographique en forme de demi-sphère très marquée, la lentille bombée vers l’avant, rappelle l’œil d’un poisson, d’où son nom. Rien à voir avec l’œil-de-bœuf, l’œil-de-chat, l’œil-de-perdrix ou l’œil-de-pie, si ce n’est la rotondité. Le fish eye, avec sa focale très courte, couvre un champ hyper étendu, jusqu’à 180° dans la diagonale. Il donne une vision circulaire, avec de grosses déformations, comme un miroir convexe.

fish-eyeEn latin, seules deux lettres séparent specto (regarder) de spero (espérer). Et en regardant l’immense ligne d’Oliana au fish eye, avec toutes les déformations de l’imaginaire, on pourrait presque déjà se croire au relais. Les 50 mètres rentrent dans le cadre et semblent accessibles. Fish eye facile ? Mon œil ! Un 8c reste un 8c, avec ses pas de bloc et sa complexité. D’ailleurs suffit-il de fixer des yeux l’objectif pour l’atteindre ?

“Abandonnez toute espérance, vous qui entrez” : c’est l’inscription qu’on peut lire sur la porte des Enfers chez Dante. Chez Bloch, une toute autre philosophie est à l’œuvre, celle du Principe Espérance, du non-encore, du processus. Allez vers vos rêves, soyez conscience et action, c’est l’unique voie pour s’accommoder de “l’existant néfaste”. D’ailleurs, dans “objectif”, comme dans “projet”, il y a le radical latin -jactus (jeter, lancer) : se jeter vers, aller de l’avant.

J’ajouterai, en guise de conclusion, et puisque nous nous acheminons bon pied bon œil vers une belle queue de poisson, qu’on retrouve le même radical -jactus, dans des mots aussi variés que trajet, jactance et éjaculation. La jactance nous ramène à 8a.nu, l’éjaculation à Gainsbourg, quant au trajet, si vous avez tenu jusque là, vous devez déjà avoir une petite idée de ce que c’est !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Fish eye et Prinzip Hoffnung : le mariage de la carpe et du lapin ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s