La guerre des cordes aura-t-elle lieu ?

guerre-corde

Coup de tonnerre dans le microcosme des fabricants de matériel d’escalade, Petzl arrive sur le marché de la corde en France. La nouvelle circule dans le milieu depuis un an déjà et devient de plus en plus un secret de polichinelle. On pouvait d’ailleurs lire l’info ces jours-ci sur le site de l’ISPO.

Petzl, fabricant français de matériel d’escalade et de spéléologie, traditionnellement connu pour ses frontales, harnais, dégaines, casques, piolets, etc, lance donc une toute nouvelle gamme de cordes dynamiques. Pour avoir eu l’occasion inopinée de grimper avec l’hiver dernier, grâce à un membre du Team Petzl qui m’avait fait essayer un prototype en falaise, je peux dire que la qualité semble au rendez-vous.

Et ce n’est pas surprenant quand on sait que Petzl s’est associé, pour le développement de cette nouvelle gamme, avec la firme allemande Edelrid, très appréciée des pratiquants pour la grande durabilité de ses produits. Les cordes, conçues et fabriquées par Edelrid sur la base des spécifications de Petzl, seront présentées prochainement et distribuées en magasins à partir de janvier 2014.

Jusque là Petzl n’était présent sur ce segment que sur le marché nord-américain, où il commercialisait des cordes dynamiques fabriquées par Cousin Trestec. La marque était également très active sur le segment des travaux en hauteur avec la production de cordes statiques pour un usage professionnel.

Son arrivée sur le marché de la corde dynamique en France devrait donc réjouir les grimpeurs mais faire aussi grincer quelques dents quand on connaît le poids commercial que représente Petzl auprès des petits détaillants. Et il y a fort à parier que l’on assistera bientôt à une redistribution des cartes… Mais gageons que les principaux concurrents de Petzl ne vont pas rester les bras ballants !

Le Français Beal a d’ailleurs annoncé ces jours-ci le lancement prochain d’une toute nouvelle corde qui possède la double homologation (à double et jumelée), la Gully, dont le faible diamètre et le poids au mètre sont proprement bluffants : 7,3mm et 36g/m… Et Cousin Trestec, qui fabriquait pour d’autres marques (Simond, Millet, Petzl…) continue son retour en force sur le marché en commercialisant à nouveau, et ce depuis ces dernières années, sa gamme de cordes en son nom propre, tout en continuant en partie la sous-traitance (la fabrication des cordes Millet étant passée l’an dernier chez Beal).

Reste à savoir ce que les autres acteurs du marché (le suisse Mammut, le tchèque Lanex, l’américain Sterling ropes, entre autres… ) vont mettre en oeuvre… Affaire à suivre, donc !

Publicités

Une réflexion au sujet de « La guerre des cordes aura-t-elle lieu ? »

  1. Ping : Le point sur la ligne #2 | Le grand 8

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s