Edito EscaladeMag n°59

chat

Un édito qui tente de freiner le mouvement, alors qu’il s’accélère inexorablement. Peine perdue… Le n°58 d’EscaladeMag vient à peine de sortir, déjà le 59 paraît. « Le chat est comme la sauce bolognaise, il retombe toujours sur ses pâtes. » dit l’excellent Philippe Geluck. Je ne suis pas sûre que je retombe sur les miennes dans cet édito mais il n’y a pas de quoi fouetter un chat…

Un chat

Depuis l’angle de la rue, vous apercevez de beaux reflets chatoyants sur le pelage soyeux et délicatement tigré d’un félin – un chat de gouttière, enfin ce que les profanes ont l’outrecuidance de nommer un chat de gouttière. Le matou s’étire, plisse les yeux et poursuit avec nonchalance sa route, en direction d’un muret. Il l’escalade sans effort, d’un bond qui ferait pâlir de jalousie le clone cybernétique d’Adam Ondra et de Chris Sharma.

Pas de stress, tout est fluide. Le bon niveau d’énergie. Il sait qu’on lui attribue un capital de neuf existences et il est bien disposé à en jouir… Il a tout son temps. L’homme, lui, est moins bien loti. Il n’a que deux vies : la première… et celle qui commence quand il s’aperçoit qu’il n’en a qu’une, pour reprendre la citation célèbre de Confucius. Tempus fugit, le temps passe vite, et là ce n’est plus Confucius qui le dit, c’est Virgile

Une vie ne suffirait pas à parcourir toutes les voies du monde, à explorer toutes les spots dont on a rêvé, ne serait-ce qu’une fois. Sans parler de ceux qu’on ne connaît pas encore et qui restent voilés d’une aura de mystère. Aussi la tentation de l’accumulation est forte, comme si engranger les réalisations pouvait freiner l’inexorable décompte. Faire le plus de voies possible, les plus dures possible, le plus vite possible…

Plus, plus, plus ; vite, vite, vite. Et si on inventait le slow climb, comme Carlo Petrini a créé le slow food à la fin des années 80, en réaction à l’émergence du phénomène de la restauration rapide ? Grimper mieux, prendre son temps, promouvoir une philosophie du plaisir, dans le respect du caillou et des êtres vivants qui se baladent dessus ! Sans discours indigeste autour des McCotations.

L’expérience vous tente ? Ce mois-ci, EscaladeMag vous propose de faire un tour dans les Hautes-Alpes, sur un spot qui gagne vraiment à être connu : le Ponteil ! Dans ces grandes voies au calcaire fabuleux, vous pourrez mettre en pratique votre philosophie du slow climb. Vous mouvoir tout en souplesse comme un chat, ronronner de bonheur au relais. Bonne lecture, bonne grimpe et bel été !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s