Edito EscaladeMag n°58

train-till-shift

Très en vogue dans la photographie, le tilt shift consiste à simuler un effet de miniaturisation, en ajoutant une zone de flou autour du sujet central. Un vrai train prend alors les allures de train électrique évoluant dans un décor de carton pâte. Illusion versus réel, vérité versus apparence, on ne sait plus très bien où se situer. Drôle de maquette… Les trains (réels ou métaphoriques ?) sont au cœur de cet édito du numéro de mai d’EscaladeMag et arrivent à l’heure, ou presque !

Train d’enfer

Avec sa silhouette dégingandée, son œil rieur, son intellect affûté, Adam Ondra affole le microcosme de la varappe. En début d’année, il a frappé fort en enchaînant La Dura Dura, un projet équipé par Chris Sharma à Oliana il y a 4 ans. L’américain vient d’ailleurs lui aussi de réaliser ce 9b+ qui serait actuellement la voie la plus dure au Monde…

Nous étions à peine remis de nos émotions, songeant avec délectation à cette ligne catalane inaccessible au commun des mortels, quand un jeune grimpeur allemand, Alex Megos, annonçait avoir réalisé le premier 9a à vue de l’Histoire : Estato critico, à Siurana. Un train pouvait donc en cacher un autre ! Quelques jours plus tard, il accélérait encore et s’offrait une autre voie mythique, La Rambla, 9a+, en seulement deux petits essais…

Au train où va l’évolution de l’escalade, ces locomotives ultra-motivées ne vont bientôt plus avoir de lignes à parcourir ! L’express de leur talent ne semble pas prêt de s’immobiliser et dessert chaque jour les falaises les plus dantesques. De vraies machines ! Pas d’hésitation à l’aiguillage, lancés à toute vapeur, ils se forment, avancent sur les rails, ne semblent jamais vouloir rester à quai. À bas le train-train !

Nous sommes des milliers sur la planète à qui ces grimpeurs d’exception ouvrent la voie. Que nous allions à fond de train ou à un train de sénateur, nous sommes dans les wagons, profitant du paysage, immobiles en mouvement, passagers joyeux d’un voyage dans la verticalité ! Un voyage pas comme les autres, où les vaches ne se contentent pas de regarder passer les convois mais nous sécurisent au relais…

Ce mois-ci, votre magazine s’arrête en gare de Fauzan. Les wagons s’entrechoquent. Après N.-D. du Cros le mois dernier, nous restons en Languedoc. Nous nous doutions que vous aviez aimé les vins du Minervois et qu’entre TGV et omnibus, votre cœur ne balancerait pas longtemps. Alors n’oubliez pas de composter votre EscaladeMag et bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s