Edito EscaladeMag n°54

Quoi de plus naturel que de faire appel au philosophe Épictète pour évoquer la figure du jeune mutant Adam Ondra ? Ce mois-ci, dans le n°54, c’est une interview exclusive qui prend place dans les pages d’EscaladeMag. À numéro exceptionnel, il fallait édito… si ce n’est exceptionnel, tout au moins décalé ! Choc des époques, choc des cultures, désynchronisation et rapprochements…

Épictète, et puis quoi encore ?

« Toute chose a deux anses, l’une par où il est possible de la porter, l’autre par où c’est impossible » (Epictète). C’est curieux comme on s’acharne parfois à prendre les choses par la mauvaise anse… Comme on s’obstine, par exemple, à grimper avec des méthodes inadéquates ! Prises saisies à l’envers, lenteur, placements inefficaces, débauche d’énergie… Et évidemment, ça ne fonctionne pas.

C’est un fait : Epictète ne se balade pas au pied des voies pour vous dispenser ses maximes. D’une part, il est boiteux ; d’autre part, il est mort depuis bien longtemps. Autant dire que vous pourrez saucissonner tant que vous voudrez dans votre pas de bloc retors, le philosophe de l’Antiquité ne vous viendra pas en aide ! Et ce sera à vous de faire usage de stoïcisme, surtout si la solution ne vous apparaît pas immédiatement.

Car dans une voie, on peut patiner longuement et copieusement au même endroit. Au comble de la frustration, on invoque un manque de force, un manque de souplesse, un manque d’endurance, un manque de… que sais-je encore ! Sans voir que ce qui pèche, ce n’est pas le physique mais bien souvent la manière d’envisager le mouvement, d’utiliser les prises, de réfléchir à la séquence.

Un des plus forts grimpeurs du moment, Adam Ondra, parle à ce propos « d’efficience », quelque chose qu’on n’acquiert qu’avec le temps, en étant ouvert aux conseils des autres et en prenant le temps de réfléchir à sa pratique. Nous sommes partis ce mois-ci à la rencontre de ce grimpeur prodigieux, qui fréquente les falaises depuis l’âge de 3 ans et qui, aujourd’hui, à l’âge canonique de 19 ans, fait montre d’un recul assez bluffant…

S’il est peu probable d’atteindre comme lui le 9b+, ses conseils peuvent s’avérer forts utiles, à tout niveau. Et même si vous ne recherchez pas en toute chose l’efficacité, même si votre plaisir en escalade ne naît pas forcément de la performance, vous aurez peut-être l’occasion de penser à ceci sur le calcaire old school de Cavaillon, la falaise que nous vous présentons ce mois-ci en Entrée libre, ou sur tout autre support ! Bonne lecture…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s