Edito EscaladeMag n°53

Vous préférez un édito vache ou un édito doux comme un agneau ? La caravane passe, têtue comme une mule qui a du chien, fière comme un paon qui ne veut pas virer chèvre. Y a-t-il anguille sous roche dans ce numéro d’octobre ? À vous de voir et surtout de tendre l’oreille…

Le chant des sirènes

La mésange zinzinule, l’âne brait, le dindon glougloute. Mais saviez-vous que la cigogne craquète, la caille margote, le bouc béguète, l’aigle glatit et que la souris chicote ? Le vocabulaire des cris d’animaux ne lasse pas de surprendre ! Que de poésie dans ces appellations qui frôlent souvent l’onomatopée. Quand la panthère feule, les rhinocéros barètent ; et quand le chameau blatère, la hyène ricane…

Mais au fait, que fait le grimpeur ? Quels sont les sons qui s’échappent de sa gorge ? Quel cri pousse-t-il quand il évolue nonchalamment dans son biotope ? Souffle-t-il comme un buffle ? Grogne-t-il comme l’hippopotame ? Hennit-il comme le lama ? La gamme est infinie : il peut gémir au-dessus du vide, couiner dans un pas dur, ronchonner s’il choit et bramer en jetant comme Sharma…

Qu’il fredonne sa petite musique intérieure ou qu’il vocifère devant une dégaine récalcitrante, qu’il s’époumone au relais, encourage son binôme ou geigne sur une rampe de plats, qu’il exulte au sommet ou siffle en randonnant, le grimpeur exprime aussi bien son animalité que le mouvement de sa conscience. Modulation de sons qui s’articulent comme un langage et mettent en jeu la mélopée incertaine de son corps en mouvement.

Quelle toccata résonne aux portes du Verdon, sur cette falaise paisible où nous vous emmenons ce mois-ci ? Est-ce qu’un son nous provient de Quinson ? Théoriquement, vous devriez y entendre le chant des oiseaux, puisqu’en provençal quinsoun signifie pinson (oiseau qui, comme chacun le sait, ramage, siffle ou frigotte). À moins que vous n’entendiez le bruissement du vent ou les hurlements de joie des grimpeurs !

Et si la pluie fait des claquettes, si elle clapote sur les pébroques, réjouissez-vous, vous aurez de la lecture avec ce numéro d’octobre très éclectique : vous y trouverez un Carnet de voyage au Texas, une entrevue avec Mélanie Sandoz après son titre de Championne du Monde à Bercy, un historique de la paroi du Duc, un test de chaussons et bien d’autres choses, plus rhapsodiques encore ! Yes, we can…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s