Édito EscaladeMag n°43

edito-escalademag-n-43

Nostalgie, nostalgie… Pour présenter Ailefroide et le Sanetsch, deux sites de grimpe qui ont vécu les grandes heures de leur développement dans les années 80, je m’octroie un détour par la finale de Roland Garros, mais pas n’importe finale, celle qui a opposé Björn Borg et Ivan Lendl en 1981, et dont le souvenir est encore bien vivace en moi…

Trente ans

7 juin. Le générique de l’Eurovision vient de s’achever. Il est 14 h très précises. Björn Borg et Ivan Lendl font leur entrée sur le central pour la finale de Roland Garros. Bandeau en mousse dans les cheveux et veste de survêtement bleu marine à col rouge pour le Suédois. Pour le Tchécoslovaque : short blanc, pull sans manches et 21 ans d’insolence.

Au même moment, Patrick Coutin s’égosille sur un petit transistor : « Leurs poitrines gonflées par le désir de vivre… Leurs yeux qui se demandent mais quel est ce garçon ? ». Nous sommes en 1981 et les filles qui marchent sur la plage n’ont rien à envier aux héros de la terre battue. Le Minitel fait fureur et la Renault Fuego arrive sur le marché, 8 motorisations de 1,4 à 2,1 L.

Bien planté derrière sa ligne de fond de court, Björn Borg assène coup droit sur coup droit. Il ne pense ni au premier vol de la navette Columbia, ni à la mort de Bob Marley, ni à l’élection de François Mitterrand. Il n’a cure de Dallas et des tribulations de la famille Ewing. Le rachat du Times par Rupert Murdoch ne l’émeut guère, pas plus que le lancement du premier PC par IBM… Il frappe.

Il ne sait pas que le célèbre tableau de Picasso, Guernica, va quitter le MOMA pour rentrer au Prado, que 600 millions de téléspectateurs assisteront au mariage princier de Charles et Lady Di en juillet, que le 6 octobre le président égyptien Anouar el-Sadate sera assassiné par des intégristes islamistes et que De Niro a remporté l’Oscar pour son interprétation dans Raging Bull. Il frappe.

Ce qui frappe aujourd’hui, quand on repense à cette année 1981, ce sont les événements qui surnagent pêle-mêle, par-delà la valse des clichés, dans l’apparent chaos de la mémoire. Ils diffèrent d’un individu à un autre, selon l’expérience. Un humaniste se souviendra de l’abolition de la peine de mort, un publivore d’un bellâtre qui plonge et ressort de l’eau une fleur entre les dents

Pour un grimpeur, 1981, c’est encore autre chose (pour peu qu’il ait vécu cette époque : sinon, il s’en fiche comme de sa première Joker et il a bien raison !). Un passionné d’escalade aura peut-être en tête les deux premiers 7c+ français, La Haine et Chimpanzodrome, enchaînés cette année-là ? Ou bien saura-t-il qu’un mutant en layette vient de voir le jour et qu’il se nomme Chris Sharma

Dans les années 80, EscaladeMag n’existe pas encore. Le Nain Pact n’est même pas une hypothèse. Mais les sites que nous vous présentons ce mois-ci, Ailefroide et le Sanetsch, s’apprêtent à vivre une grande phase de leur développement. Alors, comme le temps forme boucle, nous vous y entraînons. C’est vintage mais ça le vaut bien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s