Edito EscaladeMag n°33

cabinet-curiosite

Le British Museum accueille à Londres la King’s Library, un vaste cabinet de curiosités qui a été restaurée dans le style XVIIIe. La visite de cet ancêtre de nos musées modernes, visant à l’université du savoir, est indirectement à l’origine de cet édito paru dans le n° d’avril 2010 d’EscaladeMag.

Vous avez dit bizarre ?

Une cornemuse, un herbier, un tatou empaillé. Un atlas, une anthologie aztèque, des poignards de Turquie. Un toucan, une sphère armillaire, divers objets de culte. Une défense de narval, une rose de Jéricho, un calumet de la paix. Un automate, un portrait de St Jérôme, un fétiche brésilien. Une grande quantité de fossiles, un canoë, un sablier…

Voici peu ou prou ce qu’on aurait pu trouver dans un cabinet de curiosités à la Renaissance ou à l’Age classique. Dans ces chambres de merveilles, ancêtres de nos musées, s’exhibait le goût du rare, de l’inédit et de l’hétéroclite. Princes ou érudits s’affirmaient en s’isolant du monde, avec le rêve utopique d’accéder à la connaissance universelle.

Si l’escalade avait existé à cette époque, sans doute aurait-on déniché quelques étrangetés sur les étagères : le débardeur porté par Wolfgang Güllich dans Action directe, un volume en résine de couleur chatoyante, le carnet de croix du jeune Adam Ondra, la prise clé de Dreamtime, du sang séché de Chris Sharma prélevé sur son sac à magnésie, une dégaine légère, légère, montée en Dyneema…

Y aurait-on découvert une pile d’EscaladeMag, feuilles jaunies, couvertures parcheminées, papier gondolé par l’humidité et les lectures successives ? C’est peu probable. Il faudrait être un collectionneur à l’esprit quelque peu farfelu pour conserver soigneusement les 33 numéros d’une publication gratuite… À moins d’y accorder une valeur sentimentale !

L’exemplaire que vous tenez entre les mains est théoriquement en bon état. Mais que recèle-t-il ? Un astrolabe, un fragment de lauze, une panthère rose ? Une pierre précieuse, un spécimen d’anguille, une carapace de tortue ? Rien de tel ! Juste quelques articles pour nourrir votre imaginaire : une escale à Buoux, un saut en Nouvelle Zélande, un portrait de Yuji Hirayama… Bref, on quitte le contexte rassurant de la salle pour explorer le grand livre du monde ! Vous venez ? C’est sans danger !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s