Edito EscaladeMag n°31

451px-Maelstrom-ClarkeUne nouvelle d’Edgar Allan Poe, publiée en 1841 dans le recueil Histoires extraordinaires, s’intitule « Une descente dans le Maelström ». Elle est indirectement à l’origine de cet édito, qui s’interroge sur la vacuité des bonnes résolutions de début d’année, 1er janvier oblige, que l’on soit ou non grimpeur…

Dans le Maelström

C’est bien connu, janvier est le mois où l’on prend de bonnes résolutions, février celui où l’on réalise qu’il est ardu de les tenir ! Parmi les plus courantes chez l’Homo sedentarius moderne, on trouve dans le désordre : arrêter de fumer, se sculpter un corps de rêve, passer moins de temps sur Facebook, commercialiser l’idée du siècle, maigrir, gagner plus pour séduire plus, tenir ses bonnes résolutions…

Personne ne coche tous les items mais beaucoup dressent la liste. Sans doute parce que dans l’imaginaire collectif, chaque nouvel An réitère un peu la Création du Monde. Et comme l’explique Mircea Eliade (un historien des mythes), le monde « est vivant, soumis à la loi du devenir, de la vieillesse et de la mort. Aussi réclame-t-il une réparation, un renouvellement, un raffermissement périodiques. »

C’est un peu comme si on cherchait à faire renaître en soi l’énergie des origines. L’Homo erectus vertical n’échappe pas à cette quête aussi bienfaisante qu’utopique. Caressant de folles chimères, il formule moult vœux pour la nouvelle année : s’entraîner plus, faire le tour du monde des falaises, croquer toutes ces voies qui lui résistent, se sculpter un corps de rêve, passer moins de temps sur 8a.nu, maigrir, franchir un cap en escalade…

Remy de la Chalkdansmonsac, dernier descendant d’une vieille famille de grimpeurs, n’en est pas à son premier 1er janvier ! Il se souvient amusé des résolutions prises au fil des ans, des projets en surnombre restés à jamais dans les tablettes. Pourtant, il a quand même pris une résolution pour 2010, mais une seule : se faire plaisir dans l’instant présent, se laisser porter par le flux de sa motivation ! En escalade et pour le reste, dans la confiance et la démesure. Regarder droit devant, attraper les bons moments au vol, les partager.

Si vous vous sentez comme Remy, irrésistiblement aspiré dans le Maelström du vivant, un vortex dont la prodigieuse puissance fait gagner en force et en sérénité, bonne nouvelle ! EscaladeMag vous accompagne dans cette étrange et ravissante sensation. Ce mois-ci, le gigantesque tourbillon nous entraîne à Fontainebleau pour un tour d’horizon des beaux blocs faciles. Direction ensuite l’Espagne, où l’on grimpe, à défaut d’y bâtir des châteaux… Ça devrait être dans nos cordes. Bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s